Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > 1887, uchronie en bande-dessinée
  • > Derniers moments du détachement mobile du Deuxième Bataillon Hambourgeois de la Ligue Hanséatique rattaché au 76 ème Régiment Prussien d’Infanterie, 8 décembre 1869, Passiphaé, huitième lune de Jupiter

Derniers moments du détachement mobile du Deuxième Bataillon Hambourgeois de la Ligue Hanséatique rattaché au 76 ème Régiment Prussien d’Infanterie, 8 décembre 1869, Passiphaé, huitième lune de Jupiter

Derniers moments du détachement mobile du Deuxième Bataillon Hambourgeois de la Ligue Hanséatique rattaché au 76 ème Régiment Prussien d'Infanterie, 8 décembre 1869, Passiphaé, huitième lune de Jupiter dans 1887, uchronie en bande-dessinée hpim0209g-1024x730

50×70

encre (plume)

 Peu étudié à l’époque, le Gloutotorobéllique passiphaen présente des caractéristiques qui le placent tellement à
part dans le règne animal qu’il fallut au naturaliste japonais Hayao, qui le découvrit, lui créer de toutes pièces un ordre
nouveau, celui des Phulatophages (du grec « phulatos« , garder et « phagos« , manger). Le mammifère jupiterien, d’une taille
et d’un poids relativement modestes à la naissance, ne possède pas de système digestif évacuatoire (nous ne nous
étendrons pas plus en détail sur le sujet, pour des raisons de convenances); il conserve donc toute la nourriture ingérée
et grossit avec les années d’une façon continue et exponentielle, jusqu’à l’explosion finale prévisible, définissant son
espérance de vie aux alentours de 27 années terriennes.
 Démuni d’armes lourdes, le détachement qui tomba sur un père et son petit avait peu de chances d’en réchapper.
Cette terrible déconvenue marqua la fin pour la Prusse de sa tentative de colonisation d’une partie du système solaire
et est souvent présentée comme un signe avant-coureur de la débâcle de 1870, où, après une guerre éclair, elle subit une
lourde défaite face à l’armée française de l’Empereur Napoléon III (notamment à la bataille de Frœschwiller-Wœrth,
lorsque les troupes prussiennes furent balayées par les cuirassiers dits de Reichoffen appuyés par le Premier Régiment
de la Légion Etrangère Spatiale), provoquant la fuite et l’exil du chancelier Bismarck. Après une telle déroute,
la possibilité d’une menace allemande sur l’Europe semble, pour les observateurs reconnus des Etats-Majors, une hypothèse
fantaisiste, au moins pour le siècle à venir.
 Pour l’anecdote, en 1885, un jeune restaurateur du Wisconsin, Charlie Nagreen, rendit hommage à sa manière
aux valeureux soldats de Hambourg tombés au champ d’honneur en inventant une variante de notre sandwich qui connut un temps outre-atlantique un certain succès avant que la mode n’en passe : le hamburger.

Pas de Commentaires à “Derniers moments du détachement mobile du Deuxième Bataillon Hambourgeois de la Ligue Hanséatique rattaché au 76 ème Régiment Prussien d’Infanterie, 8 décembre 1869, Passiphaé, huitième lune de Jupiter”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


Azimutard |
PEINTURE DARF |
Poussinour's Family |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECRIVAIN DRAMATURGE
| It's so Fanny !
| Deux "Illustrateuses" pour ...