Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > 1887, uchronie en bande-dessinée
  • > Sir Thomas Henry Huxley, explorateur & naturaliste de Sa Majesté, établissant, le 24 septembre 1853, un premier contact avec un Goonish cornu des neiges, représentant d’une peuplade autochtone d’Obéron, troisième lune habitée d’Uranus

Sir Thomas Henry Huxley, explorateur & naturaliste de Sa Majesté, établissant, le 24 septembre 1853, un premier contact avec un Goonish cornu des neiges, représentant d’une peuplade autochtone d’Obéron, troisième lune habitée d’Uranus

 

 

Sir Thomas Henry Huxley, explorateur & naturaliste de Sa Majesté, établissant, le 24 septembre 1853, un premier contact avec un Goonish cornu des neiges, représentant d'une peuplade autochtone d'Obéron, troisième lune habitée d'Uranus dans 1887, uchronie en bande-dessinée HPIM0059-1024x751

 50×70

encre

C’est en voyant le lourd et encombrant équipement des premiers pionniers que l’on mesure à quel point la découverte de
l’oxite représenta une avancée déterminante dans la conquète spatiale. Synthétisée en 1854 par les docteurs Moreau et
Montgomery, spécialistes des bio technologies, à partir d’un croisement entre des cellules embryonnaires humaines et des
souches de la bactérie Bulkhoderia Cepacia, résistante aux ammoniums quaternaires et à la chlorexidine gràce à un enzyme
phénotypique d’une mutation génétique spontanée, elle permet au sujet à qui on l’inocule de produire de manière endogène,
sans besoin d’aucun apport extérieur, son propre oxygène. Malgré quelques approximations regrettables et quelques effets
secondaires indésirés – qui ne se souvient de l’inextinguible crise de hoquet du capitaine Smith qui provoqua la tragédie
du Queen Victoria II ? – l’oxite s’imposa rapidement : une seule injection provoque l’irreversibilité et la perennité des
propriétés corporelles acquises et permet donc de respirer librement, sans équipement, dans l’atmosphère dénuée d’oxygène
de la plupart des planètes du système solaire. Ce changement génétique étant de plus héréditaire, il assura à l’espèce
humaine, déjà connue pour son adaptabilité, un avantage décisif contre les races extra-terriennes.

 

Pas de Commentaires à “Sir Thomas Henry Huxley, explorateur & naturaliste de Sa Majesté, établissant, le 24 septembre 1853, un premier contact avec un Goonish cornu des neiges, représentant d’une peuplade autochtone d’Obéron, troisième lune habitée d’Uranus”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire